Cinéma gestion

31 January 2008 - posté par Spiker

J’apprécie le ton de Peter Sciretta sur /Film, je vous l’ai déjà dit.

Aujourd’hui, il nous parle de la gestion du cinéma indépendant par les « majors » américains; comment ils traitent leurs propriétés et les films qu’ils distribuent. Il semble qu’il y ait une dichotomie plutôt claire entre Fox Searchlight et Sony Pictures Classics.

D’un côté, Fox Searchlight est, semble-t-il réputée pour donner un traitement respectueux aux films d’auteurs/indépendants susceptibles d’intéresser un public assez large. Autrement dit, ils vont dans les festivals indépendants pour trouver la perle rare et l’emballent pour intéresser un public latent.

De l’autre, Sony Pictures Classics lance ses films un peu partout aux États-Unis sans y injecter un sous supplémentaire pour la promotion, ce qui fait que leurs films floppent inévitablement au box-office.

Deux exemples flagrants : Juno, propriété de Fox, fait des bidoux comme c’est pas possible par les temps qui courent alors que le film a coûté environ 10 M$ à produire. D’un autre, Junebug, un film que je me suis fait chaudement recommandé par trois ou quatres potes, est disparu dans la brume en 2005 après que Sony ait acheté les droits de distribution.

Pour 2007, Fox Searchlight a distribué 15 films « indépendants » qui ont amassés plus de 130 M$ au box-office alors que Sony Pictures Classics ont distribué 23 pour un total de 39 M$ combinés.

Pourquoi je vous parle de ça ? Parce qu’il semble que The Wackness s’enligne pour être une perle indépendante en 2008 et que Sony vient tout juste de signer le film sous sa bannière maudite.

Comme, par conséquent, vous n’en entendrez pas parler, je voulais vous dire de garder un oeil dessus.

Répondre