Critique instantanée : Before Midnight (2013)

28 June 2013 - posté par Spiker

migp
Vous croyez que votre femme a du caractère?

Cote du Webzine : RECORD

Résumé en une phrase : Les aventures de Céline et Jesse aboutissent dans une chambre d’hôtel où ils affrontent le quotidien.

Je ne veux pas voler le punch, mais : On apprend enfin ce qui arrive quand les protagonistes de Linklater arrêtent de marcher. Ils se chicanent.

Moment cool : Le parallèle créé entre le jeune couple, à l’autre bout de la table, qui vit une histoire similaire à Céline et Jesse mais avec le support du sexting. Ça date poétiquement Before Sunrise. 

Citation du film : « You are the mayor of Crazytown, do you know that? » – Jesse, qui a réussi à transformer son insécurité en arrogance en l’espace de 18 ans.

Surprise du film : L’histoire d’amour de Before Sunrise et Before Sunset était tellement intime qu’on pouvait difficilement imaginer l’introduction de nouveaux personnages qui gravitent autour du couple. Non seulement l’intégration du fils de Jesse et des jumelles Nina et Ella est réussie, elle nous donne envie de voir une série télévisée qui étudie leur dynamique à ABC Family.

Surmontez la prétention : Sérieusement. Le film est rempli de dialogue qui peut sonner faux et calculé mais je vous jure qu’il vous fera oublier de cligner des yeux.

migp
Tu vois, Hollywood, un peu de diversité culturelle

non-stéréotypée, ça peut être divertissant…

Leçon utile : Si votre femme a les seins nus et qu’elle analyse votre couple à voix haute, c’est probablement une astuce pour vous manipuler.

Leçon de scénarisation : Techniquement, le film est composé à 90% d’exposition, un procédé qui permet au public de se situer dans l’univers du film en sauvant du temps. D’habitude, ce rôle est confié à un personnage secondaire (ex : Ellen Page dans Inception) qui explique tout ce qui s’est passé avant le film et ce qui s’y passe pendant. Ce qui est normalement un des aspects les plus irritants du cinéma devient une astuce de scénariste pour exposer les défauts et les qualités des personnages sans qu’on y réfléchisse une minute. Écoutez une comédie romantique de Matthew McConaughey pour un excellent contre-exemple.

Le Webzine recommande : This is 40 (2012), Once (2006) et Eternal Sunshine of the Spotless Mind (2004)

Une réponse à “Critique instantanée : Before Midnight (2013)”


  1. Chriss dit :

    <3

    Faut bien que je parle de poire rectale et du Webzine à ma blonde pour voir une C.I.

    Plein de joie dans mon cœur !

    Daffney.

Répondre